policier·thriller

L’écorchée, Donato Carrisi

Titre : L’écorchée          Auteur : Donato Carrisi          Édition : Le livre de poche          Genre : Policier / Thriller          Nombres de pages : 522 pages.

4jzd30vl.jpg

Sept ans après s’être mesurée au Chuchoteur; Mila Vasquez travaille aux Limbes, le département des personnes disparues. Incapable d’éprouver la moindre émotion et portant dans sa chair la marque des ténèbres, Mila excelle dans la recherche de ceux qui, au jour, se sont évanouis dans la nature.
Elle ne peut oublier ces « victimes potentielles d’homicides ». Soudain, l’un d’eux réapparait … et tue. Un à un, ceux dont les portraits ornent les murs des Limbes, reviennent, transformés en assassin. Épaulée par l’agent spécial Simon Berish, expert en interrogatoires et féru d’anthropologie, Mila devra échafauder une hypothèse convaincante, solide, rationnelle. Une « hypothèse du mal ».

Après le merveilleux « Le Chuchoteur » qui est pour moi un des meilleurs livres du genre policier / thriller que j’ai lu, je ne pouvais pas passer à côté de cette « suite » si on peut appeler ça une suite car le seul point commun est notre héroïne Mila. Ce livre est-il aussi bon que le premier ? Pour ma part je trouve que oui, très largement.

J’ai retrouvé avec plaisir Mila et sa part d’ombre pour qui j’avais eu un véritable coup de cœur dans Le Chuchoteur qui est tout aussi attachante, tellement éloignée des clichés de femmes fortes, ça change. Ici elle s’associe à Berish, un expert en interrogatoire considéré comme paria et détesté de ses collègues policiers pour enquêter sur  des personnes disparues qui réapparaissent plusieurs années plus tard pour se venger en tuant. Pourquoi font-ils cela ? Où étaient-ils passés pendant tout ce temps ? Qui tire les ficelles ? A vous de le découvrir !

J’ai passé un excellent moment de lecture grâce à une histoire tout aussi passionnante où le thème des personnes disparues m’a un peu plus intéressé, où le suspens est toujours autant au rendez-vous avec beaucoup de rebondissement et un bon rythme grâce à des chapitres assez courts qui se lisent rapidement. Je pense qu’il est préférable d’avoir lu au préalable « Le chuchoteur » car il y a beaucoup de référence à ce livre, et ça nous permet de mieux comprendre la psychologie des personnages. Certes il y a beaucoup de personnages et ça part quelque fois un peu dans tous les sens avec les gentils, les méchants , les faux-gentils, les faux gentils ect … mais tout ce rejoint à un moment donné et donne lieu à une fin magistrale qui m’a laissé sans voix, et dont la dernière phrase pourrait laisser présager un troisième livres.
Un petit détail m’a cependant interpellé, la mère de Mila n’était pas censée être morte dans « Le chuchoteur » ? Pourtant ici elle confie sa fille à sa mère … Sans doute une erreur d’inattention de la part de l’auteur.

Donato Carrisi à une nouvelle fois réussi à nous pondre un excellent policier/thriller qui pour moi contrairement à ce que j’ai pu lire, n’est pas moins bien réussi que « Le chuchoteur ». Le suspens est au rendez-vous tous du long et le scénario efficace avec cette histoire de personnes disparues qui réapparaissent. Bref en deux jours c’était lu. J’ai hâte de lire « Le tribunal des âmes » en espérant passer un aussi bon moment de lecture que pour « Le chuchoteur » et « L’écorchée ».

Ma note pour ce livre : 5/5.

(N’hésitez pas à me dire vos impressions si vous avez également lu ce livre, je serais heureuse d’avoir d’autres avis!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s